Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Généralités

Généralités
  1. Préoccupez vous des règles d’accessibilité. Que ce soit par respect pour vos visiteurs handicapés ou bien parce que le respect des normes d’accessibilité deviendra obligatoire pour de plus en plus de sites.

    Le strict respect des règles d’accessibilité ne limite en rien la créativité graphique de votre site, mais demande quelques efforts en termes de montage. Nous ne détaillons pas ici les bonnes pratiques de l’accessibilité car elles sont trop nombreuses. Plus d’information sur accessiweb.org.

  2. Evitez les « intros Flash », petite animation qui doit précéder la page d’accueil. Les visiteurs ont autre chose à faire. Et même s’ils trouvaient cela sympathique la première fois, ils en auraient assez à la troisième visite. A la rigueur, réservez une intro Flash pour un événement exceptionnel, l’espace d’une semaine.

  3. La page d’accueil doit déjà apporter du contenu pertinent, dire des choses utiles, annoncer le contenu des rubriques. Cela fait plusieurs années déjà que les pages d’accueil ont cessé d’être de simples menus vers les différentes rubriques du site. Ce n’est pas un effet de mode, c’est tout simplement le moyen de ne pas faire perdre son temps au visiteur.

     

    Ici, la page d’accueil de la CNIL en 2000, en forme de pur sommaire.

  4. Dès la page d’accueil, expliquez vite et bien quelle est votre offre. C’est une évidence, qui pourtant est souvent oubliée. Si vous êtes Renault, vous pouvez omettre de rappeler que vous êtes constructeur automobile. Mais si vous êtes moins célèbre, n’oubliez pas que le visiteur pourrait ne pas avoir entendu parler de vous. En quelques mots, au centre de la page d’accueil, il doit savoir qui vous êtes et ce que vous lui proposez.

  5. Si vous n’avez pas les moyens de mettre à jour une rubrique d’actualité une fois par mois, alors supprimez cette rubrique. La fraîcheur des actualités est un des indicateurs qualité les plus faciles à lire pour un site : si la dernière actualité remonte à plusieurs mois, le site est à l’abandon, et c’est la crédibilité de l’entreprise, de l’institution, de l’éditeur, qui est en doute.

  6. Pensez toujours à la hiérarchisation de l’information dans la page : placez les informations essentielles à l’endroit où se porte le regard du visiteur. A priori cette hiérarchie va du haut vers le bas de la page, et bien sûr les informations qui sont sous la ‘ligne de flottaison’, c’est à dire qui demandent un défilement vertical pour être vues, sont celles de moindre importance. On parlait jadis de diagonale descendante, du coin supérieur gauche vers le coin inférieur droit. Mais avec l’habitude, le regard du visiteur va plutôt directement au cœur de page, fin de premier tiers vertical, où les contenus les plus pertinents sont généralement placés. Les colonnes de gauche et de droite sont généralement le lieu d’informations complémentaires.

  7. Le logo du site se place en haut à gauche, à l’identique sur chaque page du site. Un autre choix peut donner une personnalité particulière au site, mais sera moins lisible pour le visiteur.

  8. En cliquant sur le logo du site on retourne à la page d’accueil. C’est un usage auquel les internautes sont habitués maintenant, et qu’il serait dommage de ne pas respecter.

  9. Une « barre de progression », parfois appelée aussi « fil d’Ariane », ou en anglais « breadcrumbs » (les miettes de pain du petit poucet !), située en dessous le bandeau et au dessus du corps de page, permet de situer la page courante dans l’arborescence du site, et de retourner à un niveau supérieur en cliquant sur son titre.
    Attention, malgré le nom, il ne s’agit pas exactement du chemin parcouru (l’historique du navigateur), mais plutôt de la position de la page courante dans l’arborescence.

     

  10. Si la colonne de gauche est le lieu habituel des autres options, c’est à dire des choix de navigation de même niveau, la colonne de droite – si tant est qu’il y en ait une – est l’emplacement habituel des liens de type ‘voir aussi’, c’est à dire d’information connexe.

  11. N’indiquez pas que telle rubrique est « en chantier ». Si elle est trop affreuse pour être présentable, autant ne pas en parler du tout. De même si votre site n’est pas encore traduit, inutile de proposer la version anglaise ou espagnole, pour finalement indiquer que la traduction n’est pas disponible. Imaginez-vous un magazine qui laisse une page blanche avec la mention « ici notre journaliste n’avait pas fini son travail à l’heure du tirage » ?

  12. N’affichez pas bêtement la date et l’heure, même dans le but de donner une illusion de fraîcheur à l’information. Les visiteurs ne seront pas dupes, et par ailleurs le bureau ou la barre de tâche de l’ordinateur affichent déjà l’heure. Sans parler de la montre qui est au poignet du visiteur. On ne vient pas sur votre site pour connaître l’heure.

  13. Faites des tests. Que ce soit pour le caractère intelligible du message ou l’utilisabilité des processus de travail, faites de vrais essais, auprès d’une variété d’utilisateurs, incluant des profanes complets (votre mère, …). Montrez leur la page 5 secondes, pas plus, puis posez leur quelques questions simples : comment s’appelle cette société ? Que propose-t-elle ? Pourquoi est-elle plus intéressante que d’autres ? Où dois-je cliquer pour en savoir plus ?

  14. Tout n’est pas virtuel en ce monde, n’oubliez pas de proposer aussi une ou plusieurs adresses physiques, des plans d’accès, et des numéros de téléphone.

  15. Proposer une newsletter est un excellent moyen de fidéliser vos internautes en leur rappelant votre existence de manière régulière. Mais il faut une vraie légitimité à cela. Un site corporate d’entreprise n’a en général pas vocation à diffuser une newsletter.

  16. Seuls quelques sites ont une vraie vocation de portail généralistes. Si ce n’est pas votre cas, alors inutile d’ajouter une carte météo, un fil d’actus AFP, ou les cours de bourse (sauf bien sûr ceux de votre entreprise, le cas échéant). Les internautes d’aujourd’hui savent trouver la météo et les infos.

  17. Si votre site collecte ou gère des données personnelles, vous devez faire une déclaration à la CNIL. Il existe quelques dispenses (église, parti politique, syndicat, activité artistique, …) mais en général la déclaration est bien obligatoire. Des données personnelles ce n’est pas uniquement les noms et prénoms, mais des informations permettant d’identifier une personne. Une adresse e-mail est donc une donnée personnelle. La déclaration peut se faire ‘en ligne’ sur le site de la CNIL.

  18. Si vous avez l’intention d’adresser des e-mails à des visiteurs qui s’inscriraient sur votre site, il est impératif de recueillir leur adhésion explicite. Le visiteur doit lui-même cocher la case indiquant son accord, et non décocher une case pour signifier son refus. C’est ce que l’on appelle l’ opt-in.

     

  19. Les informations légales, c’est à dire dont la présence est obligatoire, concernent l’identité de l’hébergeur, de l’éditeur, et du Directeur de la Publication. Il arrive qu’on y ajoute des ‘credits’, c’est à dire la mention des prestataires qui ont réalisé le site.
    C’est dans cette rubrique également que vous indiquerez les conditions d’utilisation de votre site, c’est à dire ce que vos visiteurs sont supposés accepter avant d’utiliser votre site.
    On y indiquera également les mentions relatives au copyright.
    Les informations légales ne sont pas les contenus les plus importants, et sont donc généralement proposées en pied de page, plutôt que dans la navigation principale.