Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Les URL et les liens

Les URL et les liens
  1. Les liens hypertexte doivent être instantanément identifiés par le visiteur, sans la moindre hésitation, sans avoir à tâtonner avec sa souris.

    Il faut donc de préférence souligner les liens hypertexte chaque fois qu’il peut y avoir ambiguïté, et en particulier dans le corps des textes. On peut également définir un code typographique simple et standard, par exemple fonte gras et bleu foncé pour identifier les liens hypertexte. Il est ensuite impératif que ce code ne souffre aucune exception au travers du site. Le visiteur ne doit jamais se demander si tel texte est un lien ou non. Et gardez toujours à l’esprit que votre visiteur ne parcourt pas que votre site : il n’a pas le temps d’apprendre des règles spécifiques.

    Dans un menu, le caractère de lien peut être suffisamment clair, et donc il n’est pas nécessaire de souligner les liens.

  2. Il est rigoureusement interdit de souligner des mots sans lien hypertexte. L’utilisation du soulignement pour seulement renforcer une expression ou un titre est à proscrire dans le web.

  3. Les liens visités changent de couleur naturellement. C’est un fonctionnement standard du web, et il est préférable de laisser cette fonctionnalité en l’état, car elle aide le visiteur à parcourir le site sans voir accidentellement la même page deux fois.

  4. Les liens internes aux pages (ancres) sont d’une utilisation délicate du point de vue ergonomique, et sont globalement déconseillés. Nous recommandons plutôt de structurer les contenus en pages de taille raisonnable, puis de promouvoir une navigation de page en page, et non de paragraphe en paragraphe au sein d’une même page.

  5. Il existe une technique de mise en page utilisant un sommaire en haut de page, dont les liens permettent d’aller à tel ou tel paragraphe dans le corps de page, le paragraphe comportant un lien de type ‘retour au haut de la page’. Nous ne recommandons pas cette approche.

    Si les paragraphes sont petits, et occupent moins d’une page-écran de haut, alors leurs titres seuls permettront au visiteur de bien se repérer. Si les paragraphes sont grands, alors ils méritent peut être une page chacun.

     

  6. Le bouton ‘page précédente’ des navigateurs est fondamental dans l’ergonomie du web. Il ne faut sous aucun prétexte empêcher son fonctionnement. Proposer d’autres liens ‘Retour’ ou bien ‘Précédent’ dans la page elle-même n’est pas très utile, mais est toléré.

  7. Bien entendu, un site doit chasser les liens cassés. Pour ce qui concerne les liens internes, les outils de gestion de contenu assurent généralement la cohérence. Pour les liens externes (sortants), il faut les vérifier périodiquement.

  8. Les URL doivent être lisibles et intelligibles, cela aidera les visiteurs et favorisera un bon référencement. Par exemple :

    http://www.jcdecaux.com/content/jcdecaux_fr/innovationdesign/testimoniaux/

    On évitera les URL qui référencent les pages par des codes ( www.monsite.com/content?articleid=12034), et les URL qui passent tellement de paramètres de contexte qu’elles perdent toute lisibilité.

  9. Les URL doivent être stables. Une URL copiée sur votre site et envoyée à un ami ou bien rangée en favoris, doit restituer la même page.

    On peut aussi viser des URL stables à l’échelle de plusieurs années, y compris au travers de refontes techniques. C’est ce qu’on appelle « permalink », ou lien permanent.