Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Lisibilité

Lisibilité
  1. La lecture d’un texte sur un écran d’ordinateur est plus lente que sur papier, de l’ordre de 25%. En conséquence l’écriture pour le web se doit d’être plus synthétique.

  2. Si vous importez du texte issu de documents ‘papier’ existants, alors il est probable qu’il faille le ré-écrire pour produire une version plus compacte.

  3. Evitez les caractères clairs sur fonds foncés, ils sont plus difficiles à lire. Réservez les à des titres bien spécifiques.

  4. Evitez les clignotements, et tout ce qui bouge. Ils fatiguent le visiteur et l’empêchent de lire. Avec la multiplication des bandeaux, le clignotement est au contraire le marqueur de ce qui n’est PAS l’information recherchée. Bien sûr, pour de vraies promos, des messages urgents, cela fonctionne encore, mais n’utilisez pas des images animées à tord et à travers.

  5. Les navigateurs modernes permettent de modifier aisément la taille des caractères. C’est très pratique pour les mal-voyants, même légers. Il ne faut pas interdire cette fonctionnalité.

  6. Proposez une version imprimable des pages qui ont un contenu important, susceptible d’être imprimé. La version imprimable peut conserver le logo et la barre de positionnement, mais n’inclura pas les éléments de navigation, bandeaux et menus, ainsi que les éventuels blocs d’actualité répétés, sans corrélation avec le contenu.

  7. Le texte en italiques est plus difficile à lire à l’écran. Utilisez le pour appuyer quelques mots, mais évitez le pour des paragraphes entiers.

  8. Les fontes dites ‘sans-serif’, c’est à dire sans pieds (Arial, Helvetica, Verdana…) sont plus faciles à lire à l’écran. Pour les textes importants, préférez ce type de fontes. Gardez les autres (Times, Bookman, …) pour mettre un peu de relief dans les titres.

    On utilisera aussi de préférence des fontes conçues pour l’écran : Georgia plutôt que Times, Verdana plutôt que Arial.

  9. Fontes web. On ne peut pas savoir à coup sûr de quelles fontes dispose le navigateur de notre visiteur. La bonne pratique est donc de préciser différentes fontes, dans un ordre de préférence. Il existe quelques fontes plus sûres, qui sont disponibles à l’identique au moins sur MacOSX et Windows XP : Arial, Courier, Georgia, Times, Trebuchet, Verdana. Si vous en utilisez d’autres, alors assurez vous au moins d’un replis sur l’une de celles-ci.

  10. Un long bloc de texte compact est rebutant. Raccourcissez-le, découpez le en pages, ou insérez des titres intermédiaires, qui pourront reprendre quelques idées clés. Au minimum, séparez les paragraphes proprement.

  11. Evitez les accroches inutiles de type ‘Bienvenue’ sur votre page d’accueil. Les visiteurs ne sont pas là pour entendre des politesses. Pourquoi pas « Vous prendrez bien quelques instants pour parcourir notre site, et ainsi mieux connaître notre entreprise… » ? Non. On a dit : « synthétique ».