Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

A la place de l’utilisateur régulier

A la place de l’utilisateur régulier

Bien souvent le concepteur, comme le développeur, ont du mal à réellement se mettre à la place de l’utilisateur.

Dans certains cas, ils sous-estimeront la pénibilité de telle tâche, car un clic de plus ou de moins, en phase de test unitaire, c’est réellement insensible. Mais un clic de plus, 100 fois par jour, lorsqu’il pouvait être évité, c’est dommage.

A l’inverse, le concepteur peut aussi sous-estimer la capacité de l’utilisateur. Supposons qu’il faille choisir un établissement parmi 40 en France. Le concepteur n’imagine pas une seconde que l’on puisse retenir 40 codes d’établissements. Il prévoit donc une magnifique liste déroulante dont la manipulation demande : de quitter les mains du clavier pour chercher la souris, viser et cliquer à droite de la liste, cliquer une ou deux fois pour descendre la liste, finalement choisir l’établissement, et ramener les mains sur le clavier. Ou bien, il est vrai, manipuler la liste déroulante au moyen du seul clavier. Mais dans la pratique, un utilisateur régulier aura rapidement mémorisé les 40 codes d’établissements, comme le personnel d’Air France connaît les codes des aéroports et des compagnies. Dès lors, ce que souhaite l’utilisateur, c’est tout simplement d’entrer le code au clavier.