Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Présentation des CMS de l’enquête

Présentation des CMS de l’enquête

Préambule

Pour réaliser notre grande enquête sur la pénétration des CMS open source, nous avons commencé par sélectionner les 20 meilleurs CMS, c'est-à-dire ceux étant représentants de l’attente « grand public » et de l’attente « entreprise ». Nous avons également veillé à représenter un maximum de courants, de technologies et de concepts.

Au-delà de notre propre connaissance, expérience et expertise des solutions open source, nous nous sommes également appuyés sur d’autres études internationales afin d’identifier les CMS montants mais également ceux en décroissance voire en fin de vie.

Pour autant, sélectionner 20 CMS open source n’a pas été chose simple. L’offre est riche et de qualité, et les bonnes solutions ne manquent pas. Pour les outils n’étant pas à proprement parler des CMS comme Nuxeo ou Alfresco, le choix était plus simple. Pour les autres comme Apache Lenya, Open CMS, Mambo, Zope, Movable Type, Tiki Wiki CMS, Xoops, Textpattern, e107, Silverpeas, Cayaha, Apostrophe ou Diem, il fût moins évident.

Après de nombreux échanges et concertations, nous avons fini par sélectionner 20 CMS. Par rapport, à l’année dernière, Centurion et Infoglue, n’étant plus développés et maintenus de façon significative, ont quitté notre sélection. Deux solutions Françaises y sont entrées, Ametys, qui était apparu à de nombreuses occasions dans les champs « autres » de notre précédente enquête, et Rubedo, qui était trop jeune pour être étudié l’année dernière.

Nous pensons avoir obtenu un mélange subtil de CMS incontournables, de CMS prometteurs et de CMS novateurs. Nous vous les présentons ci-dessous.

Les CMS sélectionnés

Ametys

Site Internet de la solution : http://www.ametys.org/
Solution portée par un éditeur (Anyware Services)

Ametys est une suite logicielle permettant la gestion de sites web, portails et outils de GED collaborative.

Développée par l’intégrateur Toulousain, Anyware Services, elle a été conçue en exploitant une sélection de composants open source, des compétences internes en terme d’ergonomie web et sept années d’expérience projet dans le développement de solutions web. Ces composants (Framework Cocoon, JCR JackRabbit, Moteur de recherche Lucene) s’appuient sur une plate-forme 100% J2EE, libre d’utilisation et disponible sous licence open source.

Ametys motorise aujourd’hui plus de 30 000 sites et répond aux problématiques d’administration de sites à grande échelle. La solution est ainsi utilisée par plus de trente établissements de l’enseignement supérieur français mais également par des administrations publiques (ministères, collectivités locales) et de grands groupes industriels.
Son ergonomie est très proche des outils bureautiques standards afin de faciliter sa prise en main.

CMS Made Simple

Site Internet de la solution : www.cmsmadesimple.org/
Solution portée par une communauté

CMS Made Simple a été créé en 2005 et publié en version 1.0 le 10 septembre 2006 par Ted Kulp, aujourd’hui Project Leader du produit. Comme son nom l’indique, l’idée de base de son concept était de créer un CMS simple d’usage.

Bien que relativement jeune comparé à TYPO3, eZ Publish et consorts, CMS Made Simple offre d’ores et déjà un beau périmètre fonctionnel (notamment grâce à plus de 400 modules disponibles) le tout avec une interface sobre. Son système de gabarit est relativement flexible et permet facilement de positionner telle ou telle information. Seul point noir, la gestion du multilinguisme qui n’est pas encore complètement efficiente.

CMS Made Simple est publié sous licence GPL.

D’un point de vue technique, CMS Made Simple est bâti autour des technologies LAMP (Linux, Apache, MySQL, PHP). La base de données PostgreSQL est également supportée.

Concrete5

Site Internet de la solution : www.concrete5.org
Solution portée par une communauté

Concrete5 fait partie de cette nouvelle génération de CMS dit « simple d’usage ». Pour autant, sa première version remonte à 2003, développée par Franz Maruna et Andrew Embler. Familiers des agences de publicités, les créateurs ont construit Concrete5 autour de 3 règles simples : « Keep it simple », « Keep it flexible » et « Keep it robust ».

Concrete5 est aujourd’hui un produit mature qui perce rapidement aux Etats-Unis grâce à une vraie qualité de prise en main : Concrete5 est un des rares CMS à ne pas demander de connaissances approfondies en programmation. Sa modularité est exemplaire notamment en ce qui concerne la disposition des blocs et des éléments de pages. L’édition du contenu passe généralement par le « front office » du site. Quelques fondamentaux, comme le multilinguisme, restent à consolider.

Concrete5 est publié sous licence MIT et est donc pleinement communautaire, sans version Enterprise payante. En revanche, certaines extensions disponibles sur le « market » le sont.

D’un point de vue technique, Concrete5 est bâti autour des technologies LAMP (PHP et MySQL notamment). Il s’appuie sur des bibliothèques libres telles qu’ADODB ou JSON.

DotNetNuke

Site Internet de la solution : www.dotnetnuke.com  
Solution portée par un éditeur (DotNetNuke Corp.)

L’histoire de DotNetNuke a commencé au début de l’année 2002 lorsque Microsoft publie deux applications de « démonstration » de sa nouvelle plateforme de développement (VB .Net, C#, …) et encourage les développeurs à l’utiliser, à y contribuer. C’est sur cette base, qu’IBuySpy Workshop - devenu en 2003 DotNetNuke – est né, sous la houlette de son créateur Shaun Walker.

DotNetNuke est un CMS relativement complet doté d’une bonne architecture offrant une forte modularité (près de 2500 modules disponibles). Depuis 2010, DotNetNuke supporte le multilinguisme ce qui constituait, jusqu’alors, son principal frein à une utilisation intensive en France et en Europe.

DotNetNuke est distribué sous la licence BSD, une licence relativement permissive. Depuis 2008 et la création de la société DotNetNuke Corp, une version Entreprise – offrant un certain nombre de composants et de services additionnels, est disponible.

D’un point de vue technique, DotNetNuke est bâti sur le framework .NET 4.X, et profite donc d’une technologie robuste et s’interfaçant facilement avec toutes les applications Microsoft. En revanche, il est très difficile de trouver des « providers » de base de données autre que SQL Server ce qui, aux regards de certains, limite ses attributs « open source ».

Drupal

Site Internet de la solution : www.drupal.org  
Solution portée par une communauté

Drupal est un CMS aux multiples facettes. Conçu à l’origine pour être un blog collectif, il trouve aujourd’hui des applications très variées : du site corporate au portail communautaire, il sait tout faire ! Il a été conçu dans les années 2000 par Dries Buytaert et connaît depuis un succès mondial. Une communauté énorme - plus de 990 000 personnes recensées sur drupal.org - s’est créée autour du produit.

La force de ce CMS est son extensibilité. Il accueille très facilement de nombreux modules complémentaires (forum, galerie photos, sondage, formulaire, newsletter, messagerie, chat, enquête, paiement en ligne, calendrier partagé, etc.). Il possède notamment des modules communautaires très soignés et appréciés ce qui le rend particulièrement adapté aux réseaux sociaux d’entreprise. La version 7 a conquis de nombreuses grandes entreprises et le produit est considéré aujourd’hui comme un des plus complet et équilibré.

Drupal est publié sous licence GNU GPL et est pleinement open source. Une offre de support existe via la société Acquia (www.acquia.com).

D’un point de vue technique, Drupal est bâti autour des technologies LAMP (PHP et MySQL notamment).

eZ Publish

Site Internet de la solution : www.ez.no
Solution portée par un éditeur (eZ Systems)

La solution eZ Publish a été créée en 1999 par la société eZ Systems. eZ Publish se distingue des autres CMS open source par ses possibilités de configuration et d’extensions : il se présente comme un outil prêt à l’emploi mais aussi comme un framework de développement permettant de réaliser des applicatifs métier.

Sur les fondamentaux de la gestion de contenus, eZ Publish est l’un des outils les plus puissants disponibles en open source. Il pousse l’approche objet jusqu’au bout, en faisant de chaque contenu un objet et en lui appliquant toutes les méthodes disponibles : multi- positionnement, versionning, multilinguisme, relation entre contenus, droits d’accès, workflow, etc. Cette notion en fait un CMS hautement paramétrable. Les dernières versions offrent des fonctionnalités de recommandations et de nombreuses possibilités pour la gestion multi-canal.

eZ Publish est un logiciel libre publié sous licence GPL. Deux éditions sont distribuées : une version gratuite dite « Community » et une version commerciale dite « Enterprise » apportant stabilité, support et garantie.

Sur le plan technique, eZ Publish est écrit en PHP, fonctionne sur Apache et MySQL (les dernières versions PostGreSQL et Oracle sont également supportés via des modules supplémentaires), gère trois caches différents en fichiers et sépare très distinctement contenus et présentation.

En novembre 2012, la société eZ Systems a publié la première version d’eZ Publish 5.0. Celle-ci intègre peu de modifications fonctionnelles, mais consiste principalement en une refonte technique autour du très réputé framework Symfony2.

Hippo CMS

Site Internet de la solution : www.onehippo.com  
Solution portée par un éditeur (OneHippo)

Hippo CMS est un CMS open source écrit en Java. Il a été créé en 1999 par l’éditeur néerlandais OneHippo. Il est fortement utilisé dans les pays nordiques et tout particulièrement aux Pays-Bas.

Il possède l'essentiel des fonctionnalités que l'on peut attendre d'un CMS : édition de modèle de document, création de contenu, multilinguisme, templating, workflow de publication, multi-sites, import/export des contenus, édition de contenu en direct, etc. L'interface utilisateur est moins riche que dans certains autres produits mais elle reste ergonomique et fonctionnelle et inclut l'essentiel des fonctionnalités courantes attendues d'un bon CMS. La roadmap du produit est par ailleurs particulièrement dynamique et promet une belle suite.

Hippo CMS est distribué sous licence Apache 2.0. Deux éditions sont distribuées : une version Community et une version Enterprise apportant stabilité, support et garantie.
Fondé sur un socle technologique solide et à l’état de l’art, Hippo CMS offre de réels avantages pour l'intégration du besoin fonctionnel par les développeurs. Les concepteurs de Hippo CMS ont eu à cœur de respecter les standards (JEE), d'utiliser des outils éprouvés tels que Spring, JackRabbit et Maven, et de définir une architecture claire et extensible. Ces efforts facilitent une prise en main rapide par les développeurs.

Jahia

Site Internet de la solution : www.jahia.com
Solution portée par un éditeur (Jahia Corp)

Jahia est un produit franco-suisse, créé dans les années 2000, qui tient une place à part dans le monde des portails et des CMS JEE. En effet, Jahia est une des rares solutions qui réunit portail JEE et gestion de contenus en un produit unique, parfaitement intégré.

Librement téléchargeable, Jahia est d’un niveau de finition et de packaging impressionnant. Jahia se distingue des autres CMS par son interface d’administration des contenus, qui est fondue dans le site lui-même. Au niveau fonctionnel, Jahia est une des solutions CMS les plus abouties : gestion multi-sites, versionning, workflows efficaces, données structurées, multilinguisme, gestion des droits très fine, etc. La version 6.5 a notamment apporté une interface utilisateur très agréable et un éditeur de templates très complet.

Jahia constitue une excellente alternative aux solutions de portail des grands éditeurs propriétaires, la possibilité de voir et de modifier les sources (licence GPL pour la version Community) assurant la pérennité et l’adéquation de l’outil aux besoins. Jahia propose également une version Entreprise sous licence commerciale apportant stabilité, support et garantie.

Jahia est bâtie sur des technologies JEE : persistance via Hibernate, support des normes JSR 170, moteur de recherche Apache Lucene, support des standards de portlets JSR 168, etc.

Joomla

Site Internet de la solution : www.joomla.org/
Solution portée par une communauté

Joomla est un CMS développé à partir de Mambo en 2005. Il a été créé suite à un différend entre les développeurs principaux et la société coordinatrice des développements. Aujourd’hui, la majorité des développeurs de la communauté se consacrent à Joomla, ce qui fait nettement pencher la balance en sa faveur.

Cet outil se démarque principalement par la convivialité de son interface d’administration. Le mot d’ordre étant de « donner un contrôle total du produit à un non-technicien ».

Création de pages, catégorisation, recherche, statistiques d’accès, urls significatives ainsi que de nombreux modules sont directement intégrés et ne demandent pas de connaissances spécifiques pour leur mise en œuvre. Dans ça version de base, ce CMS conviendra parfaitement pour des sites personnels mais pourra également répondre aux besoins de certains sites professionnels ; ceux notamment de type Corporate (simple publication). Lorsqu’il s’adjoint des modules tels que SEBLOD ou K2, Joomla se trouve enrichi sur de nombreux aspects (structuration de contenu en back-office, médiathèque, gestion multi-sites) qui lui permettent de se hisser, en terme de couverture fonctionnelle, à la hauteur des CMS nativement plus complets.

Joomla est une solution 100% communautaire publiée sous licence GNU GPL.

Joomla est écrit en PHP et utilise la base de données MySQL. Dans sa version 3, il utilise Bootstrap, le célèbre framework de gabarits responsive, aussi bien pour son front-office que pour son back-office.

Liferay

Site Internet de la solution : www.liferay.com
Solution portée par un éditeur (Liferay, Inc)

Liferay est une solution de portail d'entreprise open source d’un très bon niveau qui permet, entre autres, l'agrégation de contenus et d'informations, le partage des ressources et la collaboration. Liferay a été créé en 2000 à l’origine pour une église américaine.

L’une des forces de Liferay est la facilité de personnalisation par l'utilisateur final. Liferay offre également plus de 170 portlets dont une palette complète d’outils collaboratifs et sociaux (blog, forum, wiki, centre de tâches, notifications, réservation de ressources, …), une gestion intuitive des communautés de pratiques et de l'organisation hiérarchique de l'entité qui l'emploie. Liferay est en outre d'une grande flexibilité pour la gestion des droits ou l’adaptation de l’apparence graphique des pages, et il propose une solution puissante de staging. Liferay est une excellente solution pour un portail d'entreprise, permettant l'intégration standardisée de tous les applicatifs existants, tout en offrant un premier bon niveau de fonctionnalités de gestion de contenus.

Liferay est distribué via un modèle de licence double. La version open source (Liferay Portal Community Edition) est disponible sous licence LGPL.

Liferay est écrit en Java et est conforme aux normes JSR 168, JSR 286 et JSR 170.

Lutece

Site Internet de la solution : http://fr.lutece.paris.fr/
Solution portée par un éditeur (Mairie de Paris)

A la fin de l’année 2000, les arrondissements de la Mairie de Paris expriment leur volonté de posséder leur propre portail Internet. Pour répondre à cette demande, la Mairie de Paris décide en 2001 de développer « un outil d’administration et de mise en ligne de portail Internet ». Lutece est né.

Lutece est un CMS robuste, doté de très nombreuses fonctionnalités qui se modernise de version en version. Au-delà de ses fonctions de gestion de contenus, c’est son architecture modulaire qui retient l’attention puisqu’il a permis de développer, en quelques années seulement, des dizaines d’extensions métiers destinées, principalement, aux collectivités : comarquage, formulaire d’administration électronique, dématérialisation des séances, etc.

Lutèce est distribué sous Licence BSD suite au vote du Conseil de Paris tenu le 23 septembre 2002. Lutèce a été ainsi le premier logiciel versé dans le Libre par une collectivité.

Lutèce utilise la plate-forme JEE, fonctionne sur tous les serveurs d'application Java (Tomcat, JBoss, Glassfish, JonAS, ...) et s'appuie sur les meilleures briques open source du marché : FreeMarker, Spring, EHCache, Lucene, Apache Commons, etc.

Magnolia

Site Internet de la solution : www.magnolia-cms.com/
Solution portée par un éditeur (Magnolia International Ltd)

La première version de Magnolia fut publié le 15 novembre 2003 par la société Obinary, devenu Magnolia International Ltd en 2006. Magnolia a connu un succès très important dès son lancement, faisant de lui l’un des projets les plus actifs sur Sourceforge. En 2009, Gartner a inclus Magnolia dans son « Magic Quadrant for Web Content Management ».

Magnolia dispose de base de nombreuses fonctionnalités de gestion de contenus faisant de lui l’un des meilleurs en la matière, citons par exemple : publication multilingues, workflow avec contrôle des dépendances, génération et agrégation de flux RSS, frontend editing, thèmes multiples, support multi-canal, support de la norme CMIS, etc. Il est très complet en ce qui concerne les fondamentaux de la gestion de contenus. En revanche, seul un peu plus d’une cinquantaine de modules sont disponibles sur le « store » de Magnolia.

Magnolia propose deux versions. Une version communautaire distribuée sous licence GPL et une version entreprise distribuée sous licence commerciale.

MODx

Site Internet de la solution : www.modx.com       
Solution portée par un éditeur (MODX, LLC)

MODx est un fork du CMS Etomite. MODx a été créé par Raymond Irving et Ryan Thras, rejoints quelques temps plus tard par Jason Coward puis par Shaun McCormick. MODx a souvent été primé ces dernières années notamment lors du grand concours des CMS organisé, chaque année, par la société anglaise Packt : 3e en 2010 (Best Open Source PHP Content Management System), 2e en 2009 (OverHall Winner), 1e en 2007 (Most Promising Open Source CMS).    

MODx fait partie, avec Concrete5, SilverStripe, etc., de cette nouvelle génération de CMS axés sur le confort des contributeurs et proposant ainsi des interfaces de très grande qualité à l’ergonomie soignée. Pour autant, MODx n’est pas à proprement parlé un CMS mais plutôt un CMF (Content Management Framework) offrant à la manière de Centurion de très larges possibilités d’adaptation au travers de plugins, de snippets, de variables, de modèles, etc. La courbe d’apprentissage n’est pas nulle mais elle en vaut le coup.

MODx est distribué sous licence GPL.

MODx est écrit sous le language PHP et fonctionne parfaitement avec MySQL. Notons que MODx peut également tourner sous PostgreSQL, Oracle, etc. De même pour le serveur web puisque que MODx tourne sous Apache mais également sous IIS, Lighttpd, Cherokee, etc.

Magnolia est écrit en JEE et s’appuie sur les meilleurs frameworks tels que Spring, Struts, etc.

Plone

Site Internet de la solution : www.plone.org
Solution portée par une fondation (Plone foundation)

La sortie de la première version de Plone date de 2001, plus de 10 ans désormais. Bien qu’il fasse partie des « vieux » CMS, il n’est pas pour autant inactif. Plone.org revendique même 200 à 300 contributeurs réguliers au noyau, 300 intégrateurs dans 57 pays, des milliers d’utilisateurs à travers le monde.

La dernière version de Plone, la 4, est connue pour ses performances vis-à-vis des autres CMS du marché. Son passage à Python 2.6 y ayant grandement contribué – sa communauté a d’ailleurs annoncé un gain de 50% de performances par rapport à la version 3. Pour autant, Plone n’est pas seulement un CMS rapide, c’est également un CMS complet disposant d’un périmètre fonctionnel parmi les plus larges de l’univers de la gestion de contenu. Avec les dernières versions, Plone est également plus ergonomique avec des interfaces repensées et dotées de nombreuses intéractions comme le framework de formulaires basé sur JQuery Tools.

Plone est distribué sous la licence GPL.

Plone est bâtie au-dessus du serveur d'applications Zope et de son extension CMF (Content Management Framework). Plone propose des outils d'installation pour de nombreuses plateformes : Linux, BSD, Mac OS X et Windows.

Rubedo

Site Internet de la solution : www.rubedo-project.org
Solution portée par un éditeur (WebTales)

Rubedo est un CMS développé par la société Française WebTales, créée en 2012. La première version « stable » de cette solution, innovante à plus d’un titre, date du 15 Mars 2013.

Basé sur une architecture NoSQL pensée pour adresser les problématiques du Big Data, Rubedo offre à travers une organisation modulaire, une interface de contribution web intuitive de type « Bureau Virtuel ». Au-delà d’une flexibilité totale en termes de typologie de contenu et de taxonomie, les extensions proposées permettent de traiter de façon très convaincante les problématiques de recherche évoluée, de médiathèque ou encore de multi-sites. D’un point de vue design, le front-office standard de Rubedo est basé sur Twitter Bootstrap et respecte les principes du Responsive Design, tandis que le bureau virtuel du back-office repose sur Sencha ExtJS.

Rubedo est distribué sous la licence open source GPL 3.0.

Rubedo est écrit en PHP5 et basé sur le Zend Framework. Les données sont stockées dans une base NoSQL et Elasticsearch est utilisé comme moteur de recherche.

SilverStripe

Site Internet de la solution : www.silverstripe.org
Solution portée par un éditeur (Silverstripe)

SilverStripe a vu le jour au début des années 2000 dans la société du même nom. Les premières versions étaient distribuées sous licence commerciale. Il faudra attendre la version 2.0, le 7 février 2007, pour disposer d’une version open source de ce CMS venu de Nouvelle Zélande.

SilverStripe doit principalement son succès à la qualité de son interface graphique. Les contributeurs/webmasters sont en mesure de changer de nombreux paramètres (mise en forme de la page, contenu, circuit d’approbation) sans compétence technique. Plus de 500 000 téléchargements ont déjà été comptabilisés ce qui connote de l’intérêt que suscite ce CMS. Au-delà de son ergonomie, SilverStripe est apprécié pour ses fondamentaux en gestion de contenu comme les environnements multiples (brouillon/production), la prévisualisation avant publication, le versionning des contenus, etc. Coté extension, SilverStripe comptabilise environ 300 extensions mises à disposition de la communauté ou de l’éditeur.

SilverStripe est distribué sous la licence BSD.

SilverStripe est écrit en PHP5 sous l’architecture MVC (Modèle Vue Controleur). Il est basé sur le framework PHP Sapphire, également distribué par SilverStripe.

SPIP

Site Internet de la solution : www.spip.net
Solution portée par une communauté

A l’origine, en 2001, Spip était principalement utilisé par des internautes pour gérer leur site web personnel, ou pour des sites d'associations. Aujourd’hui Spip utilisé par des organismes privés ou publics – de toutes tailles, pour gérer leur site web professionnel.

Spip dispose d’une forte notoriété, notamment en France. Cette réussite s’explique par la simplicité du produit : simplicité d’utilisation, mais aussi simplicité de déploiement et d’adaptation. En contrepartie de cette simplicité, Spip présente quelques limitations sur des fonctionnalités clés de gestion de contenus (ex : contenus structurés, workflows). Il comble toutefois ses quelques lacunes de version en version. Ainsi la version 3,  sortie mi-2012, offre une nouvelle interface de gestion (réécrite sur son propre framework), une modularité plus forte (avec de meilleures API) et de nombreuses améliorations ou évolutions comme la boucle DATA permettant d’afficher toute sorte de données externes (csv, xls, google doc, etc.).

Spip est un projet open source né en France (licence GPL), et sa communauté est relativement active, avec plusieurs versions par an et des centaines – voire des milliers – de membres.

SPIP est un logiciel écrit en PHP qui s'appuie sur la base de données MySQL, PostGreSQL et SQLite.

TYPO3

Site Internet de la solution : www.typo3.org/
Solution portée par une communauté

TYPO3 est le fruit de plusieurs années de travail d’un gourou danois du nom de Kasper Skårhøj. Le produit est sorti fin 2000, et depuis une communauté très active s’est développée, particulièrement dans les pays germaniques.

En termes de fonctionnalités prêtes à l’emploi, TYPO3 est l’un des outils les plus riches disponibles. Il offre à peu près tout ce que l’on peut souhaiter, et cela avec un bon niveau de finition. Gestion des droits et des contributions, cache, habilitations, gabarits..., tout y est, avec peu de limitations. Parmi les fonctionnalités offertes par TYPO3, on peut citer la manipulation d’images, qui permet de redimensionner des images, de créer des vignettes et également de générer dynamiquement des titres en tant qu’images.

L’une des grandes forces de TYPO3 réside dans son extensibilité par module. Un module peut ajouter un ensemble de fonctionnalités à TYPO3, mais aussi modifier une fonctionnalité déjà intégrée, sans modifier le code de TYPO3, et donc, le laissant compatible avec les futures versions de TYPO3.

TYPO3 est une solution 100% communautaire publiée sous licence GPL.

TYPO3 est écrit en PHP et utilise la base de données MySQL.

Umbraco

Site Internet de la solution : http://umbraco.com/
Solution portée par un éditeur (Umbraco)

Umbraco est une solution open source d’origine danoise créée au début des années 2000 par Niels Hartvig. Le projet initial n’était pas distribué sous licence open source, il faudra attendre 2004 pour qu’il le soit. Umbraco est avec DotNetNuke, le leader CMS open source de l’offre .Net. Aujourd’hui Umbraco annonce plus de 1000 téléchargements par jour et plus de 110 000 projets actifs à travers le monde.

A l’état de l’art, Umbraco n’a que peu à envier à ses consœurs plus célèbres et leaders telles que TYPO3 ou eZ Publish. En effet, la création de templates – par exemple - reprend les standards du développement .Net par l’utilisation de masterpages et de controls. Les contenus peuvent être structurés de façon extrêmement fine, de surcroît à la souris. La manipulation du contenu se fait aussi aisément au travers de fichiers XSL notamment. Enfin, Umbraco est nativement extensible et dispose de nombreuses extensions mises à disposition par la communauté.

Umbraco est distribué sous la licence MIT.

Umbraco est écrit en C# (sur l’environnement ASP .Net MVC) et profite de capacité de développement et d’exploitation de la suite Microsoft. Coté base de données, Umbraco n’est plus, depuis 2008, dépendant de SQL Server. MySQL et VistaDB sont également supportées.

WordPress

Version étudiée : 3.3.1
Site Internet de la solution : http://wordpress.org
Solution portée par une communauté

WordPress a été créé en 2003 suite à un fork du logiciel « b2 ». Développé principalement par Matt Mullenweg, WordPress a connu un succès de plus en plus important au fil des années, et est désormais soutenu par une importante communauté.

WordPress est un outil de blog très complet et très riche ce qui lui permet d’être également employé pour la construction de sites web. Il fait partie des outils de blog les plus évolués. La roadmap du produit est très dynamique avec des nouvelles versions tous les six mois en général. La version 3, sortie en juin 2010, a vu la fusion de WordPress et WordPress MU, intégrant ainsi nativement la gestion multi-blogs. De plus en plus d’entreprises utilisent WordPress comme CMS, au-delà de ses capacités initiales de blogs. Il est vrai qu’avec ses fondamentaux et la richesse de ses modules (plus de 27 000 référencés), WordPress offre une vraie alternative aux CMS « classiques ».

WordPress est distribué sous licence GPL.

WordPress est développé en PHP sur la base MySQL. Il dispose de plusieurs API et d’un système de plugins très évolué – des milliers d’extensions sont disponibles.