Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Le volume compte

Le volume compte

Le nombre de pages d’un site est, en soi, un facteur de bon référencement.

On a coutume de privilégier la qualité sur la quantité, et il est clair que pour un visiteur, il serait préférable d’avoir 20 pages synthétiques et pertinentes plutôt que 200 pages diluées et redondantes.

Le service du visiteur et les besoins du référencement seraient-ils, pour une fois, contradictoires ? Pas vraiment : il suffit de mettre en lignes 200 pages toutes synthétiques et pertinentes !

Non, ce n’est pas si simple bien sûr. Mais retenons juste ce principe : le volume compte.

Pour les sites qui présentent, au moyen d’applications spécifiques, des contenus issus d’une base de données, par exemple des petites annonces d’emploi ou d’immobilier, ou bien des produits issus d’un catalogue, il y a une conséquence toute simple : la totalité des pages de contenus doit être référencée. C’est à dire qu’il faut faire en sorte d’aménager un chemin pour le crawler qui mène vers chacune des pages de détail.

Lorsqu’on est un site d’annonce tel que Cadremploi.fr par exemple, avec 15 000 offres d’emploi en base de données, donner accès à ces 15 000 pages de contenus pertinents pour l’indexation, par rapport aux quelques centaines de pages de contenus éditoriaux, peut faire une énorme différence.