Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Quels mots pour arriver à mon site ?

Quels mots pour arriver à mon site ?

C’est toujours l’une des premières questions à se poser : pour quels ensembles de mots est-ce que je souhaite être bien positionné ? Si j’ai des choses à vendre, alors que recherchent mes clients ? Et plus précisément, comment mes clients exprimeront-ils leur recherche ?

C’est la première question qu’il faut se poser, et il faut se la poser avant de commencer à écrire pour son site : Comment mes visiteurs exprimeront-ils leur recherche ? Quels mots utiliseront-ils ?

Comme on l’a vu, les internautes savent de plus en plus qu’il leur faut cibler leur recherche en combinant plusieurs mots. C’est donc pour différents groupes de mots qu’il conviendra d’apparaître en bonne place.

Le premier exercice est donc de lister ces mots et groupes de mots par écrit, à l’occasion d’une séance de réflexion de type brainstorming.

Ensuite, on s’assurera que ces mots sont bien présents dans vos pages. Il arrive couramment que rédaction et référencement soient deux processus disjoints : on essaye a posteriori d’associer des mots-clés à des articles déjà écrits. Mais il est largement préférable que les textes du site utilisent effectivement les ensembles de mots choisis.

Attention également aux synonymes ou variantes. Dans le cas du site Smile par exemple, les visiteurs peuvent saisir « opensource » ou bien « open source » ou encore « logiciel libre », et d’autres équivalents encore. Il est difficile pour nous d’utiliser systématiquement tous ces mots dans un article, et le souci d’un style clair nous amènerait plutôt à choisir une formulation et à nous y tenir. Mais pour la qualité du référencement, il pourra être préférable au contraire de varier les expressions. Varier les expressions à dessein, certes, mais tout en évitant les variantes de pur style, qui au contraire pollueraient la perception.

Soyons clairs toutefois : si le vocabulaire, pour les thèmes fondamentaux, doit être étudié avec soin, il ne s’agit surtout pas d’ écrire pour le référencement, c’est-à-dire de faire des phrases qui n’auraient pas d’autre finalité que le référencement. Elles gêneraient le lecteur, sans apporter le bénéfice attendu.