Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Le service aux internautes

Le service aux internautes

Mettons-nous un peu à la place d’un moteur de recherche du web. Son objectif est de servir ses visiteurs, en les aidant à trouver rapidement l’information qu’ils recherchent. Donc de présenter les résultats de recherche dans l’ordre de pertinence. Bien sûr la notion de pertinence est très subjective, et la tâche du moteur est précisément de quantifier cette pertinence d’une manière qui corresponde le plus souvent aux attentes des internautes.

Si vous tapez ‘Microsoft Word’ dans un moteur de recherche, il est probable qu’il faut vous présenter en première position la page du site Microsoft consacrée à Word. Il y a quantité de sociétés qui proposent de vendre des licences Word, du consulting ou des add-ons sur ce produit, et les pages de leurs sites peuvent contenir les mots Microsoft Word autant que celles du site Microsoft. D’autant plus que s’il s’agit de compter les mots, ces sociétés feront en sorte d’y mettre les mots qu’il faut en nombre suffisant.

Le travail du moteur de recherche est de parvenir à distinguer la page Word du site Microsoft et les pages éventuellement consacrées à Word sur le site www.smile.fr.

Ce travail doit obligatoirement être totalement automatisé, puisqu’il porte sur des milliards de pages : il est hors de question qu’un intervenant humain passe 15 secondes à évaluer la pertinence de chaque page.

Enfin, la tâche du moteur de recherche est rendue plus difficile encore par le fait que les gestionnaires de sites ont pour objectif avoué de le tromper ! Le moteur veut établir de manière automatique la vraie pertinence de chaque page, le gestionnaire du site veut faire croire que son site est plus pertinent qu’il ne l’est réellement.

On a donc une vraie opposition, une guerre interminable, entre moteurs et webmasters. Si le moteur se laisse tromper par les sites, il perd sa crédibilité. Il lui faut donc trouver toujours plus d’algorithmes qui ne pourront être abusés par les webmasters.

Dans cette course, les moteurs de recherche ont pris une longueur d’avance depuis l’arrivée de Google : il est devenu sensiblement plus difficile de faire croire à une pertinence qui serait absente.

Cela a fait la réussite de Google, mais cela a été aussi un bénéfice pour l’Internet en général, en redonnant sa place à la vraie pertinence.