Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Référencement Pourquoi ?

Référencement Pourquoi ?

Les internautes accèdent à un site de trois manières : (a) en tapant directement l’URL ou en la sélectionnant dans un signet ( bookmark), (b) en suivant un lien depuis un autre site, et (c) par une recherche sur un moteur de recherche.

Pour trouver un site qu’ils ne connaissaient pas auparavant, seules restent les voies (b) et (c), et différentes études estiment que le moteur de recherche est la manière utilisée dans plus de 70% des cas pour découvrir un site que l’on ne connaissait pas.

Lorsqu’ils utilisent un moteur de recherche, il est évident que les internautes ne peuvent parcourir plus de quelques pages de réponse, et qu’en conséquence seuls les sites figurant sur les premières pages seront visitées.

Il est donc d’une importance primordiale de figurer en bonne place dans les résultats de ces recherche si l’on veut attirer des visiteurs de cette manière. Tout le monde le sait, et c’est la raison pour laquelle le référencement est devenu une spécialité à part entière dans le monde des technologies Internet. Les anglophones appellent cette activité Search Engine Optimization, c’est-à-dire optimisation pour les moteurs de recherche, ce qui est plus explicite finalement car il ne s’agit pas d’être référencé, mais bien d’optimiser ce référencement.

Etant donné les milliards de pages indexées par un moteur de recherche – environ 10 milliards pour Google à la date d’impression –, il est naturellement de plus en plus difficile d’espérer figurer sur la première page pour des recherches larges, disons par exemple « télévision » pour un vendeur de télévisions. Pour la plupart des sites, il vaut mieux se fixer des objectifs moins ambitieux, et viser un bon rang pour des recherches plus ciblées, sur des couples ou des triplets de mots. De plus en plus, les internautes chevronnés savent qu’une recherche trop vague ne sera pas utile, et ils saisissent dès le début une petite liste de mots-clés. Ainsi, les recherches portant sur 3 mots seraient passées de 12% en 2002 à 17% en 2005 (source Ad’Oc).