Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Les mots invisibles

Les mots invisibles

Bien sûr, l’artisan du référencement souhaite berner le mécanisme d’indexation, mais sans polluer la page que voient ses visiteurs. L’une des manières de procéder, historiquement, a été d’insérer dans la page des mots invisibles, par exemple en blanc sur fond blanc. Ou bien à l’intérieur de layers masquées. Les plus rustiques de ces techniques sont aujourd’hui détectées par les crawlers, qui non seulement n’en tiennent pas compte, mais de plus peuvent punir le fraudeur en lui affectant un référencement zéro pour une période de quarantaine.

Malgré tout, le crawler ne peut pas s’amuser à exécuter tout le code javascript inclus dans une page. Il le pourrait techniquement, mais cela lui prendrait sans doutes plus de temps et de ressources qu’il ne peut en consacrer. La technique actuelle consiste donc à enchaîner une succession d’instructions javascript relativement complexes dont l’exécution va produire l’écriture d’une partie de la page Html. Le navigateur d’un vrai internaute va exécuter ce code, tandis que le crawler ne le fera pas.

Ainsi par exemple, l’instruction suivante :

<script>_b="nt.write('<st";_e="ility:hid";_a="docume";_g="le>') ";_c="yle>.h{disp";_d="lay:none;visib";_f="den;font-size:1pt}</sty";eval(_a+_b+_c+_d+_e+_f+_g);</script>

produira l’instruction

document.write(‘<style>.h{display:none ;visibility:hidden;
font-size:1pt}</style>

qui définit un style invisible nommé « .h », sans que le crawler ne le sache. Il suffit ensuite d’écrire différentes choses en utilisant ce style : ces mots seront indexés par le crawler sans être visibles des internautes.

Attention toutefois ! D’une part l’effet n’est pas magique, il dépend finalement de la ‘qualité’ du texte qui sera ainsi destiné au robot, et d’autre part vous faites cela à vos risques et périls : si un jour Google devient plus rusé que vous, vous pourrez à votre tour être blacklisté.