Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Un critère difficile à tromper

Un critère difficile à tromper

L’un des effets de cette évaluation par vote est qu’elle est difficile à tromper. Certes il est toujours possible de créer des tas de pages qui pointeront vers votre site, mais ces pages elles-mêmes n’auront pas plus de poids que si elles étaient internes à votre site, car ces pages ‘trompeuses’ ne seront elles-mêmes référencées par personne.

Répétons que dans le calcul de PageRank, les pages internes et externes interviennent de la même manière. Donc si le dispositif est difficile à tromper, ce n’est pas parce qu’il dépend de liens externes que vous ne maîtriseriez pas, c’est essentiellement parce que ces liens sont pondérés par leur propre PageRank et qu’en conséquence il ne vous est pas possible de fabriquer des pages pointant vers votre site dont l’évaluation soit supérieure à celle du site.

Certes chaque page, même référencée nulle part, possède une petite valeur résiduelle qu’elle peut apporter par son vote. Mais il faut des milliers de pages non référencées pour apporter autant qu’un unique lien d’un site lui-même pertinent.

C’est l’une des voies de tricheries qui reste ouvertes par rapport aux algorithmes de vote : en construisant des dizaines de milliers de pages pointant vers votre accueil, vous apportez effectivement autant de micro-votes, qui finissent par peser. C’est la technique utilisée par certains, type Kelkoo et ses semblables, qui bien souvent polluent les résultats de vos recherches.