Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload

12 conseils pour concevoir une landing page efficace

La landing page est un levier essentiel de transformation. Pourtant, nombreux sont les cas où le design de ces « pages d’atterrissage » ou « pages de destination » fait défaut.
Pour concevoir des landings pages de manière « centrée utilisateur », commençons par en donner une brève définition.

Une landing page, qu’on appelle également « squeeze page », est une page optimisée pour l’accueil de l’internaute et sa conversion en contact ou en contrat pour l’entreprise. Autrement dit, une landing page a pour objectif de convertir le prospect en lead qualifié. C’est une page conçue spécialement pour appuyer une campagne marketing. Elle doit être designée de telle sorte que l’internaute devienne un futur client. 

Les objectifs de la landing page peuvent différer selon la campagne qu’elle supporte. La définition de ces objectifs passe par :

  • Une meilleure connaissance des utilisateurs : Quelle est la cible de la landing page ? Quelles sont les habitudes de navigation des utilisateurs ? Quelle façon de communiquer leur est appropriée ?
  • Le choix d’un indicateur de conversion : Enregistrement des coordonnées, Téléchargement d’un document, Prise de rendez-vous, Achat d’un produit, Redirection sur un site vitrine...
  • La sélection du (des) support(s) de communication : Comment l’utilisateur va-t-il atterrir sur la landing page ? La campagne va-t-elle être menée sur un site web, par e-mailing, via les réseaux sociaux ou encore sur la page de résultats d’un moteur de recherche ? 

Une fois ces objectifs définis, on peut maintenant s’intéresser aux éléments qui vont structurer la landing page.

Quels sont alors les points clés pour créer une landing page efficace ? 

landing page exemple

Un exemple de landing page

On peut déjà commencer par préciser que le contenu de cette page est différent d’une page d’accueil classique. Le design de la page doit être conçu de façon à inciter les internautes à effectuer une action spécifique. Ce qui diffère de ce que l’on attend d’une page d’accueil. La landing page n’adresse qu’un seul type de besoin, par un appel à l’action clair et explicite, une proposition de valeur unique (USP), tandis que la page d’accueil constitue le point d’entrée privilégié vers les autres pages d’un site internet.

1. Logo : Le logo incarne l’identité de la marque à l’origine de la campagne marketing. Il peut également s’agir d’un moyen (discret) d’accéder à la page d’accueil du site d’où provient l’offre. Cela dit, il n’est pas nécessaire de faire apparaître le logo, du moment que le design de la page se rapproche suffisamment des valeurs portées par la marque.

2. Pas de liens : La suppression des liens permet de ne pas détourner l’internaute des raisons pour lesquelles il a « atterri » sur la page. Car, une fois sur la landing page, seules deux options doivent se présenter à lui : laisser ses informations ou partir.

3. Titre (accrocheur) : Le titre doit être accrocheur. Si le titre n’est pas suffisamment impactant, nul besoin de continuer à designer les autres contenus. Un bon titre est d’abord un titre qui tient compte du canal emprunté par l’internaute pour arriver sur la landing page. Par exemple, si l’utilisateur a cliqué sur le call to action (CTA) d'une publicité Facebook, il est primordial de respecter un esprit de continuité, de l'annonce vers la publicité, par un titre qui reprend les mots clés du CAC.

4. Media (Hero Shot) : Une image représentative de l’offre ou une vidéo de démonstration du service apportent dynamisme et vitalité à la landing page. Ces media de présentation doivent être particulièrement impactants. Ils doivent susciter l’envie d’acheter ou de souscrire à l’offre.

5. Titre secondaire : Le titre secondaire arrive en complément du titre principal. A l’image de ce dernier, il doit placer la Unique Proposition Valuer (UVP) en premier. Par exemple « Gagnez de l’argent facilement en likant notre page facebook » possède bien plus d’impact que « Likez notre page facebook et gagnez de l’argent facilement ».

6. Titre tertiaire : Une phrase qui détaille en quelques mots les bénéfices de l’offre. Ce message doit être facilement compris. Il n’est cependant pas indispensable si le titre secondaire en dit suffisamment.

7. Proposition value : Cette partie résume les points clés de la proposition de valeur. Ceux-ci doivent être à la fois précis et concis. L’espace peut également servir à mettre l’accent sur certains éléments. A l’image de cette phrase.

8. Bouton d’appel à l’action (CAC): L’élément clé de la landing page. Le CAC doit immédiatement capter le regard de l’internaute. C’est pourquoi, il est primordial de choisir une couleur qui contraste nettement avec le design global de la page. Car, moins une couleur est utilisée, plus elle est considérée comme importante. D’autre part, le texte qui figure sur le bouton doit faire écho à la finalité de l’action. Enfin, il ne faut pas hésiter à essayer différentes approches pour déterminer celle qui possède le plus d’impact.

9. Avis : Les avis sont un gage de réassurance capital pour les utilisateurs. En effet, selon Forrester Research, seuls 5% des consommateurs croient à la sincérité des messages publicitaires. Les 95% restants les considèrent comme malhonnêtes et inauthentiques. Les internautes font davantage confiance aux autres internautes qu’aux marques elles-mêmes.

10. Key values : Les valeurs clés résument de manière visuelle les facteurs essentiels de différenciation. Elles apportent un point de vue différent sur les bénéfices de l’offre.

11. Eléments de réassurances : On peut ici faire figurer des informations concernant la sécurité des données ou des moyens de transaction. Ceci dans l’optique de convaincre l’internaute et créer (là encore) l’adhésion.

12. Point de contact : L’entreprise existe bel et bien et est joignable en cas de besoin. Le point de contact est primordial pour rassurer l’utilisateur sur le fait que l’entreprise dont il consulte l’offre est joignable s’il souhaite obtenir davantage d’informations. 

Victoire DOUWES
Auteur de l’article

Victoire DOUWES

Ergonome - Smile Digital

Avis des internautes

comments powered by Disqus